La justice annule l’autorisation d’exploitation de la plus grande centrale biomasse de France

, par  Association ARPENT , popularité : 43%

« L’étude d’impact n’est pas proportionnée à l’importance et à la nature du projet ». C’est en ces termes que le tribunal administratif de Marseille a annoncé, jeudi 8 juin, l’annulation de l’autorisation d’exploitation de la plus grande centrale biomasse de France, à Gardanne (Bouches-du-Rhône).

Volumes de bois importants

D’une puissance de 150 mégawatts, la centrale biomasse de Gardanne représente un investissement de 250 millions d’euros et génère selon son exploitant 80 emplois directs. Elle doit fournir à terme 6 % de la production d’électricité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en consommant 850 000 tonnes de bois par an, pour moitié des déchets, pour moitié du bois issu de coupes forestières.

Des volumes qui ont provoqué l’inquiétude dans la région, bien qu’au démarrage de la centrale, il soit prévu que 55 % de la ressource soit importée. Les parcs régionaux du Luberon et du Verdon et deux communautés de communes des Alpes-de-Haute-Provence ont déposé, en mars 2015, un recours devant le tribunal administratif de Marseille contre l’autorisation d’exploitation de cette centrale à biomasse.

Voir en ligne : L’article complet