Climat : le gouvernement Philippe hypothèque l’avenir de la jeunesse

, par  Association ARPENT , popularité : 30%

Xavier Capet est directeur de recherche Centre national de la recherche scientifique (CNRS) au laboratoire d’océanographie et du climat (Locean, Institut Pierre-Simon-Laplace). Il adresse cette lettre aux parents et grands-parents des jeunes qui se mobilisent contre l’inaction climatique.

Les étudiants et lycéens de plusieurs pays européens sont engagés dans un mouvement de grève portant sur la faiblesse des actions des gouvernements face aux dérèglements climatiques. Vendredi 15 février, ce fut au tour des jeunes Français de les rejoindre.

Quel regard les adultes vont ils/elles porter sur ce mouvement ? Les fuites récentes sur le projet de loi énergie du gouvernement Philippe confirment le bien-fondé de ces grèves et des appels à la désobéissance civile qui pourraient suivre.

L’Accord de Paris négocié en 2015 sous l’égide de l’ONU et signé par toute l’Union européenne vise à limiter l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de + 2 °C et si possible plutôt + 1,5 °C. Au-delà de + 1,5 °C, les risques d’effets irréversibles sur le système Terre s’accroissent considérablement. Certains de ces effets viendront eux-mêmes contribuer à des augmentations supplémentaires de température, d’où un risque grandissant d’emballement climatique.

Voir en ligne : l’article complet