L’opération séduction des industriels de la forêt

, par  Association ARPENT , popularité : 33%

La forêt et le bois, nouvelle cause sacrée des écolos ? C’est le sentiment de la filière forestière, qui a décidé d’occuper le terrain médiatique et de forger les esprits par une grande opération de communication.

Des sourires éclatants, des formules qui sonnent bien, des spots publicitaires… Quoi de mieux qu’une campagne de communication pour redorer son blason et calmer les esprits ? Face à la fronde qui grandit contre l’industrialisation des forêts, la filière bois s’est récemment lancée dans une nouvelle bataille, celle de l’image.

Il y a urgence car la pression monte. Le mode de gestion productiviste des forêts françaises avec ses coupes rases et ses monocultures résineuses est vivement décrié : accusé de reproduire le schéma destructeur de l’agriculture intensive en polluant les sols et en dégradant les écosystèmes.

Les mobilisations à son encontre se renforcent. En automne dernier, 2.000 personnes ont traversé la France à pied pour dénoncer l’extractivisme forestier. À l’issue de cette marche, un manifeste a été publié : « La forêt n’est pas un objet de spéculation financière de court terme », écrivaient une dizaine d’associations, dont Greenpeace, la Ligue de protection des oiseaux, France Nature Environnement ou encore les Amis de la Terre.

Voir en ligne : l’article complet