Foresterie intensive : Feu de tout bois !

, par  Association ARPENT , popularité : 15%

Présenté comme la première source d’énergie renouvelable en France, le bois reste une production fragile et limitée. Et polluante ! Prises dans l’étau de l’industrialisation et de la spéculation via le marché carbone, les forêts sont plus que jamais sous la coupe réglée des appétits privés.

Dans ce coin des Pyrénées centrales, à flanc de montagne, c’est tout un pan de la hêtraie-sapinière qui n’est pas parvenu à se régénérer. Seules de grandes herbacées recouvrent le massif calcaire, situé à 1 400 mètres d’altitude. Pourtant, la dernière coupe remonte à une vingtaine d’années. « En l’absence de grands prédateurs comme le loup, la surpopulation de gibiers, et tout particulièrement les cerfs, exercent une pression trop forte sur les jeunes pousses d’arbres, au point d’empêcher le renouvellement » explique Jacques [1], agent quinquagénaire de l’Office national des forêts (ONF).

Voir en ligne : l’article complet