Le Pin de Douglas, catastrophe des forêts ?

, par  Association ARPENT , popularité : 25%

Les forêts vont bien, elles sont pleines de sapins, de Douglas plus précisément. Oui, mais... dans les forêts comme dans le reste, le poison c’est la dose ! Et le Douglas finalement est trop présent pour être honnête... Le Douglas, un beau sapin qui cache la forêt, c’est le superfail de cette semaine !

"Aujourd’hui les forêts sont entrain de se métamorphoser en champs de maïs ! Le Douglas c’est un très bel arbre ! Le problème c’est la logique d’intensification et de monoculture" dénonce Gaspard d’Allens. Multiplication des monocultures de résineux aux dépens des feuillus, épandage de pesticides. La forêt doit-elle s’adapter aux appétits des financiers et des industriels ? Quelles conséquences environnementales ? Le journaliste Gaspard d’Allens tire la sonnette d’alarme sur les conséquences environnementales de l’industrialisation de nos forêts françaises.

Depuis les années 70 en France, nos forêts diversifiées, de feuillus, de chênes, de hêtres, se métamorphosent en forêts sombres, en désert biologique avec les monocultures de Douglas. (...) C’est visible dans le Morvan, dans les Landes. Dans le Limousin, 9 plants sur 10 sont des Douglas. Gaspard d’Allens

Il faut imaginer que ce sont des arbres qui ont tous le même âge, la même hauteur, que l’on va ensuite faucher au même moment, en coupe rase, souvent à 35 ans alors que le Douglas dans les forêts américaines peut pousser jusqu’à 300 ou 400 ans. (...) C’est uniquement lorsqu’il arrive à maturité qu’il va pouvoir redonner ce qu’il a pompé dans le sol. Le risque c’est l’acidification des sols. Gaspard d’Allens

Gaspard d’Allens, journaliste, auteur d’une enquête sur l’industrialisation des forêts françaises publiée au Seuil : Main basse sur nos forêts

Voir en ligne : l’émission à écouter