« Semeurs de forêts » : une association française contre l’industrie forestière

, par  Association ARPENT , popularité : 29%

Alors que les forêts françaises subissent de plein fouet les conséquences de l’industrialisation, alimentant le mythe des forets françaises en bonne santé, la jeune association Semeurs de forêts souhaite aller à contre-courant, en reboisant des espaces de manière naturelle pour y implanter des forêts perpétuelles. Les fondateurs, Florence Massin et David Buffault, mènent actuellement une campagne de financement participatif afin d’acquérir leur premier terrain. Ils ont répondu à nos questions.

Mr Mondialisation : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est l’association « Semeurs de Forêts » ?

Semeurs de Forêts : Nous avons créé cette association en janvier 2019. L’un des objectifs est d’acquérir des terrains en jachères, inexploités pour recréer des espaces naturels et des forêts perpétuelles. Cela faisait longtemps que nous voulions faire quelque chose pour le monde des arbres. Et c’est en découvrant la technique Miyawaki il y a un peu plus d’un an que nous avons commencé à nous demander s’il était possible de l’appliquer ici en France. En nous documentant activement, en contactant des personnes formées, nous avons recueilli énormément d’informations avant de nous dire qu’il était temps de passer à l’acte.

Nous avons plusieurs objectifs au sein de « Semeurs de Forêts » : recréer des forêts « naturelles » qui seront protégées de l’exploitation humaine, redonner des espaces à la nature, accompagner (par nos retours d’expériences et nos compétences acquises) chaque personne qui souhaiterait faire la même chose, et montrer que nous pouvons agir et que nous avons tous à notre échelle la responsabilité de notre environnement et sa préservation.

Voir en ligne : l’article complet