« Un arbre n’est qu’un élément d’un superorganisme »

, par  Association ARPENT , popularité : 0%

Deux écologues néo-zélandais ont découvert une souche d’arbre maintenue en vie, grâce aux ressources fournies par ses congénères. Une découverte qui permet d’en apprendre davantage sur les réseaux racinaires des végétaux.

Voilà qui pourrait bien changer notre regard sur les forêts. En Nouvelle-Zélande, deux écologues de l’université de technologie d’Auckland, Martin Bader et Sebastian Leuzinger, ont mis la main sur une souche d’un kauri – un conifère endémique de l’île nord du pays – maintenue en vie par ses congénères. Cette découverte a donné lieu à un article publié fin juillet dans la revue iScience (de l’éditeur scientifique Cell Press) où les deux botanistes suggèrent avec beaucoup d’arguments à l’appui que les arbres de la même espèce tirent de sérieux bénéfices pour leur survie en se connectant par leurs racines pour échanger de l’eau ou des nutriments. De quoi considérer les arbres non pas comme de simples individus mais comme des maillons reliés entre eux de l’écosystème forestier ? C’est en tout cas l’hypothèse retenue et expliquée par les deux chercheurs dans Libération.

Voir en ligne : l’article complet