SuperLocal veut soutenir 200 collectifs en lutte

, par  Association ARPENT , popularité : 46%

La campagne SuperLocal souhaite aider les collectifs luttant contre les projets climaticides et injustes. Mais aussi inciter les citoyens à s’opposer aux sites polluants. La carte publiée par Reporterre compte maintenant plus de deux cents combats.

Lutter contre les sites et projets polluants ou injustes. Ancrer la mobilisation pour le climat et la justice sociale dans les territoires. Accompagner les collectifs locaux en lutte partout en France. Voici les ambitieux objectifs de la campagne SuperLocal lancée mardi 26 novembre par la chaîne vidéo Partager c’est sympa, par l’association Le Mouvement et par l’association Notre affaire à tous.

« C’est l’aboutissement de toute une séquence de mobilisation qui a commencé avec les marches climat, puis s’est poursuivie avec l’Affaire du siècle. Mais face à un horizon national bloqué qui génère un sentiment d’impuissance, une nouvelle séquence va s’ouvrir au niveau local avec les municipales », explique Vincent Verzat de Partager c’est sympa, dans une vidéo. Les élections sont en effet un excellent moment pour faire pression sur les maires et les candidats à l’écoute de leurs électeurs. Mais SuperLocal n’a pas vocation à soutenir un quelconque parti ou à lancer des listes. Le projet a tout d’abord été pensé comme un outil d’information, grâce à une carte qui recense maintenant près de 200 collectifs en lutte contre les grands projets inutiles, réalisée en partenariat avec Reporterre.

Voir en ligne : lire l’article