Les arbres

, par  Association ARPENT , popularité : 14%

La forêt précède l’homme, le désert le suit. Cette citation est attribuée, sans aucune certitude, à Chateaubriand. Néanmoins, elle comporte sans doute une bonne part de vérité.

L’arbre apparaît sur terre il y a environ 350 millions d’années, soit 300 millions d’années avant l’homme.

Personnellement, j’ai du mal à visualiser des périodes aussi longues. Alors, ramenons l’histoire, depuis l’apparition de l’arbre sur terre, à l’échelle d’une année :

L’arbre apparaitrait donc le 1er janvier et l’homme n’apparaitrait que vers le 10 novembre.

L’homme n’inventerait l’agriculture que le 31 décembre à 23h40 et la révolution industrielle ne débuterait que le même jour à 23 heures 59 minutes et 35 secondes.

Très schématiquement, on peut dire que c’est avec le développement de l’agriculture que l’homme a commencé à attaquer la forêt. Cette intervention est récente, environ 10 000 ans, ou les 20 dernières minutes si nous ramenons l’histoire de l’arbre à l’échelle d’une année.

Ramener le temps à cette échelle devrait nous conduire à un peu plus d’humilité et de modestie, tout comme l’étude du rôle des forêts dans la formation des sols ou dans la régulation du climat.

Mais il n’en n’est rien, l’humanité se nourrit de rêves, de chimères et de dogmes qu’on appelle croissance et progrès.

Aujourd’hui, à Branches, on envisage de couper 33 ha de forêt pour permettre à quelques nantis de gagner quelques heures en utilisant l’avion pour se déplacer.

Aujourd’hui, à Tonnerre, en brûlant 60 000 tonnes de bois par an, on rêve de produire de l’électricité qui servira à alimenter des écrans publicitaires où à chauffer les terrasses des cafés.

Aujourd’hui, dans le Morvan, on intensifie les coupes rases de feuillus qui sont broyés et brûlés dans des chaudières pour les remplacer par des champs de Douglas exploitables à la machine.

Aujourd’hui, à Brienon, on envisage de couper des arbres parce que des voitures foncent dedans.

Aujourd’hui, à Courson, on rase des forêts pour sortir du sous-sol des roches qui servent à l’élargissement de l’autoroute.

Les rapports des scientifiques se succèdent et nous alertent sur l’emballement du climat à cause de l’emballement exponentiel des activités humaines.

Mais face aux glaces qui fondent et au permafrost qui dégèle et libère des millions de tonnes de méthane,

face aux espèces qui disparaissent, à la biodiversité qui se réduit comme une peau de chagrin,

face aux forêts qui brûlent aux quatre coins du monde : en Amazonie, en Australie, au Canada, en Sibérie,

face à tous ces désastres qui la mettent en péril, l’humanité rêve.

Elle rêve de la 5G, avec ses millions d’antennes et ses milliers de satellites, qui permettra à tout un chacun de regarder 4 films en même temps et en 3D,

Elle rêve de voitures sans conducteur pour aller dans des center parcs voir des arbres exotiques dans d’immenses serres,

Elle rêve, elle rêve...

Alors, ensemble, réveillons la avant qu’elle ne tombe du lit !