Forêts : la stratégie du gouvernement pointée du doigt

, par  Association ARPENT , popularité : 43%

L’intensification de la récolte de bois envisagée dans les années à venir par la France risque d’amoindrir la capacité des forêts à stocker du carbone, selon un rapport d’ONG qui critique une stratégie « à contresens ».

Face au changement climatique, la contribution des forêts est indispensable. Mais la stratégie envisagée par le gouvernement pour les décennies à venir serait loin d’être la plus efficace, affirme un rapport publié ce mardi par les associations Canopée, Fern et les Amis de la Terre. Elle irait même « à contresens des recommandations d’un nombre croissant de scientifiques et des engagements de l’Accord de Paris », estime Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour Canopée et porte-parole des Amis de la Terre.

Proposée dans la Stratégie nationale bas carbone de la France actuellement en consultation, la forte augmentation de la récolte de bois d’ici à 2050 - notamment pour atteindre les objectifs en matière de développement des énergies renouvelables - pourrait avoir de « lourdes conséquences » sur la biodiversité, le climat, la fertilité des sols et l’érosion, assurent les auteurs, qui ont modélisé les impacts de cette augmentation sur le puits de carbone naturel que constitue la forêt.

Voir en ligne : lire l’article