L’inquisition le secret à 30 millions d’euros...

, par  Association ARPENT , popularité : 50%

En juin 215, nous avons adressé à tous les délégués communautaires une lettre dans laquelle nous faisions part de nos interrogations et de nos inquiétudes à propos du projet de centrale biomasse et de serres associées.
La Directrice Générale des Services de la ville de Tonnerre nous a alors adressé ce message :

"Le courrier que vous avez transmis à la communauté de commune le tonnerrois en bourgogne nous a été transmis. Pour information, une enquête publique est actuellement en cours pour la mise en compatibilité de notre plan local d’urbanisme permettant l’installation de la serre, nous avons donc transmis votre courrier à l’enquêteur publique pour que votre questionnement soit inséré dans l’enquête."

Nous ne pouvons que saluer cette démarche qui va dans le sens de la transparence et du débat démocratique.
Par contre, la réponse de Monsieur Pavoine, le patron de "France Industries Énergie" qui projette l’installation de la centrale biomasse, n’est pas franchement porteuse des mêmes valeurs... En voici trois citations :

"Nous sommes désagréablement surpris de « l’inquisition », notamment de l’association ARPENT dans notre projet."

"De plus, il s’agit d’un projet industriel et commercial et nous n’allons pas donner ... le fruit de quelques années de travail, de recherche et d’investissement."

"Nous indiquons et confirmons que l’ensemble des projets industriels et 100% privés nécessitent un investissement total voisin de 30 millions d’euros et que nous avons pensés avant l’association ARPENT aux questions liées à l’emploi, l’économie et l’écologie."

Et la conclusion :

"Nous nous honorons des excellentes relations instaurées tant avec la Mairie de Tonnerre qu’avec la CCLTB mais aussi Madame le Sous-Préfet et de l’organisation par celle-ci de la dernière réunion en sous-préfecture (22/06/2015) avec tous les acteurs du bois de l’arrondissement d’Avallon."

Traduction :

Enfin, quoi ! C’est vrai : de quoi se mêlent les citoyens ? On ne va quand même pas perdre son temps à discuter avec le peuple alors qu’on est si bien entre nous...