L’enfer du bois ! ou le bois en fer...

, par  Association ARPENT , popularité : 28%

Dans le dossier de la demande de permis de construire déposé à la mairie de Tonnerre, au chapitre des déchets, nous avons relevé la présence de 25 à 50 tonnes par an de métaux issus du déferraillage.
Cette découverte nous intrigue car si le bois provient de la forêt, comme on nous l’indique par ailleurs, il est peu probable qu’il contienne autant de métal. Bien que la quantité de bois brulée soit impressionnante (équivalente à deux piles de 2 mètres de hauteur bordant la route de Tonnerre à Saint Florentin sans discontinuer), nous n’imaginons pas que les restes d’éclats d’obus de 14-18, les balles de 39-45, où les dents de scies des bûcherons puissent représenter cette masse.
Par contre, si on se réfère au projet (heureusement annulé) d’Erscia dans le Morvan, il se pourrait qu’on envisage de brûler dans cette chaudière des bois "usés" contenant de la colle, des peintures, des traitements... (ne serait-ce pas ce que M. Pianon appelle le "mauvais bois" ?).
Ceci est d’autant plus facile à envisager que le bois arrivera à la centrale tout broyé en plaquettes et que son origine sera alors difficile à identifier.
Or l’installation telle que décrite dans le dossier ne permet pas de brûler sans risques les bois "usés" car la température est insuffisante (900 °C) pour dégrader certains composés et que le système de traitement des fumées n’est pas prévu pour éliminer les polluants dégagés.

Voir à ce sujet le lien suivant :
http://adretmorvan.org/les-10-infos-que-lon-vous-cache-sur-lincinerateur-scierie-de-sardy-les-epiry/