Le mythe de la neutralité carbone

, par  Association ARPENT , popularité : 48%

La Coalition Mondiale des Forêts (Global Forest Coalition) lance aujourd’hui un nouveau rapport dans les discussions de Paris concernant le climat : “Biomythes, l’arnaque coûteuse en carbone de la bioénergie”. Le rapport montre comment la promotion de la bioénergie de grande échelle en guise de remplacement des combustibles fossiles s’appuie sur le soi-disant mythe de sa “neutralité carbone”.

« Accepter le fait que la bioénergie de grande échelle puisse être “carbone neutre” permettra aux centrales électriques de continuer à décharger leurs émissions de carbone dans l’atmosphère pendant que les nations prétendront réduire leurs émissions » a déclaré Mary Lou Malig, coordinatrice de campagnes pour la Coalition Mondiale pour les Forêts, qui assiste en ce moment même aux négociations sur le climat. « De telles prétentions, combinées avec des propositions telles que la Bioénergie par Captage et Stockage du Carbone (Bioenergy with Carbon Capture and Storage – BECCS), transforment tout accord pouvant potentiellement émerger de Paris en une arnaque frauduleuse ».

"Tel que le rapport le souligne, brûler des arbres signifie dégager directement dans l’atmosphère un carbone qui a été claustré pendant des décennies. En plus de ceci, les forêts qui sont coupées ou dégradées perdent une grande part, si ce n’est la totalité, de leur capacité à stocker le carbone. Nous devons réduire les émissions de carbone à présent, et non les accroître à travers de fausses solutions."

Voir en ligne : Le mythe de la neutralité carbone (lire la suite)