Il ne reste que deux véritables forêts dans le monde & le boom des infrastructures menace le restant de sauvage…

, par  Association ARPENT , popularité : 47%

Une forêt insérée entre des routes et des morceaux de terres ratiboisés pour l’implantation humaine et le développement agricole peut-elle vraiment être qualifiée de forêt ?

Pas vraiment, répondent les scientifiques étudiant le problème de plus en plus important de la fragmentation forestière. Et les conséquences « persistantes, nuisibles et souvent imprévisibles » des activités humaines — souligne une nouvelle étude dirigée par une équipe de 24 scientifiques internationaux, et financée par la fondation nationale pour la science (National Science Foundation) — pourraient causer la ruine des plantes et de la vie animale. [Ndt, des autres animaux, les non-humains, mais aussi de l’humain, au final]

« Il n’y a plus que deux parcelles de véritables forêts sur Terre — l’Amazonie et le Congo — et cela ressort manifestement sur une carte », explique Nick Haddad, le rédacteur-chef, et professeur à l’université d’état de Caroline du Nord, au New-Yorker.

Voir en ligne : L’article complet