Au nom de l’économie, on détruit le capital naturel de la forêt

, par  Association ARPENT , popularité : 33%

... Le développement du bois énergie : « La biomasse forestière représente déjà une part prépondérante des énergies renouvelables (...). L’accroissement de la valorisation économique du bois énergie peut également déclencher l’amélioration des peuplements forestiers pauvres (taillis, etc.). » Ce qui signifie que l’on va maintenant exploiter des forêts qui autrefois ne l’étaient pas, car cela devient rentable. Présenter le bois énergie comme une solution écologique est un non-sens.

D’une part, en raison de la quantité de « matière » que nécessitent les grosses structures comme, par exemple, la centrale de Gardanne. D’autre part, cela va inciter à sortir de forêt du bois de plus en plus petit alors qu’autrefois celui-ci restait sur place et permettait, entre autre, d’enrichir le sol. Sans oublier que, certes, le bois est une énergie renouvelable mais, pour une forêt, vingt ans c’est du très court terme alors qu’une centrale biomasse doit être alimentée en permanence ;...

Voir en ligne : Lire l’article complet