Bûcherons et coléoptères menacent la dernière forêt primaire d’Europe

, par  Association ARPENT , popularité : 35%

Une vague de coléoptères décime les épicéas de la plus vieille forêt du continent, à Bialowieza, en Pologne. Un phénomène naturel dont veulent se saisir les industriels de la sylviculture pour mettre en exploitation ce massif exceptionnel.

Depuis le XVIIIe siècle, les rois de Pologne, puis les tsars, ont fait de la forêt de Białowieża leur réserve de chasse personnelle, avec comme gibier de choix les bisons européens. La menace de perdre la tête en cas d’incursion sur le territoire royal a sanctuarisé l’endroit jusqu’au XXe siècle. C’est par ce concours de circonstances extraordinaire que la dernière forêt à caractère primaire d’Europe existe encore aujourd’hui. Primaire, c’est-à-dire que la forêt n’a jamais été exploitée pour son bois et a donc pu évoluer quasiment naturellement.
Parce que l’homme n’y intervient pas, ce massif forestier abrite des écosystèmes d’une richesse sans équivalent sur le continent. Au-delà de la simple collection d’espèces, ce sont également les interactions et les comportements qui sont uniques. De nombreux scientifiques travaillent sur place pour étudier le fonctionnement de cette forêt vierge, protégée par l’Unesco depuis 1992.

Voir en ligne : Lire l’article