Lutte contre la déforestation : Greenpeace poursuivie par des multinationales

, par  Association ARPENT , popularité : 40%

Une ONG environnementale peut-elle encore dénoncer les pratiques nocives des multinationales sans risquer un procès ? La question se pose de plus en plus, même pour de grandes organisations comme Greenpeace.

Une ONG environnementale peut-elle encore dénoncer les pratiques nocives des multinationales sans risquer un procès ? La question se pose de plus en plus, même pour de grandes organisations comme Greenpeace. Le 3 mai dernier, le directeur général de Greenpeace France est convoqué devant le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation, suite à une plainte déposée par l’entreprise de plantations Socfin. En cause : la publication d’un rapport de l’ONG en février 2016 sur les « Menaces sur les forêts africaines ». Greenpeace y étudiait les dangers que la Socfin, représentait pour les forêts tropicales africaines « en refusant de s’engager dans une politique zéro déforestation », selon l’ONG.

Voir en ligne : Lire l’article