Regarder autrement la forêt...

, par  Association ARPENT , popularité : 46%

Dans cet entretien, Philippe Descola, professeur au Collège de France, nous invite à repenser le lien entre humains et non-humains. Si notre société a établit une discontinuité radicale, son expérience d’ethnologue en Amazonie lui a fait observer d’autres cultures qui privilégient une continuité entre humains et non humains. Dans cette optique, il propose de "conférer des droits à des milieux de vie"

Philippe Descola est un anthropologue spécialiste de l’Amazonie, des Jivaros Achuar et également de la nature et des liens entre la nature et la société humaine. Il est titulaire d’une Chaire d’Anthropologie de la nature au Collège de France, établissement dans lequel il enseigne.

Il vient de republier La composition des mondes : entretiens avec Pierre Charbonnier aux Éditions Flammarion. Il y développe ses recherches, sa rencontre avec Claude Levi-Strauss et sa thèse rédigée sous sa direction, les voyages en Amazonie pour côtoyer les Jivaros Achuar et ses réflexions sur la nature, l’environnement et les droits des indigènes. Habitué de notre antenne, nous sommes encore une fois heureux de le recevoir pour cette heure d’entretien en compagnie de Laure Adler dans L’Heure bleue.

Voir en ligne : Ecouter l’émission