Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes - commentaires