Quand l’État préfère un Center Parcs à une zone naturelle

, par  Association ARPENT , popularité : 93%

Vendredi 2 mars, le tribunal administratif de Dijon examine un recours contre le plan local d’urbanisme de la commune du Rousset, qui entérine l’implantation d’un Center Parcs. L’auteur de cette tribune raconte comment les autorités locales ont empêché la création d’une zone naturelle protégée, là où le projet veut s’implanter.

« Ce n’est pas la victoire des uns sur les autres, c’est la collaboration de toutes les forces », proclamait Arnaud Montebourg en juin 2015, lors d’une réunion publique sur le projet de Center Parcs du Rousset, une petite commune de Saône-et-Loire logée entre forêt, étangs et bocages. L’ex-président du conseil général de Saône-et-Loire est un ardent défenseur de ce « village de vacances ».

L’annonce du choix de ce site avait été faite un an auparavant, fin mars 2014, par Pierre&Vacances (P&V). Le promoteur d’immobilier touristique mettait fin à un long suspens qui avait mis à vif les nerfs des élus locaux pendant plus de deux ans face à la mise en concurrence des différents lieux pouvant accueillir le parc de loisir en Saône-et-Loire… ou ailleurs !

Voir en ligne : l’article complet