Francis Hallé : « Rien n’est plus beau qu’une forêt primaire »

, par  Association ARPENT , popularité : 37%

Le botaniste dont les carnets sont présentés dans l’exposition « Nous les arbres », fait l’éloge de la complexité et de l’altérité d’un monde végétal menacé.

Spécialiste des forêts tropicales, initiateur du « radeau des cimes » et auteur de nombreux ouvrages, Francis Hallé, botaniste et biologiste, participe à l’exposition « Nous les arbres » de la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Il défend la nécessité, pour l’humanité, de préserver un bien collectif dont la destruction est aussi un génocide des populations autochtones.

Voir en ligne : l’article complet