Planter des arbres pour sauver la planète : mythe ou réalité ?

, par  Association ARPENT , popularité : 32%

Cette semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) va publier un nouveau rapport sur le changement climatique et l’utilisation des terres alors que les activités humaines affectent 72 % de la surface terrestre. Face à ce constant, de nombreux scientifiques appellent à planter plus d’arbres à travers la planète. Une solution pas si miracle que ça.

Fin juillet, l’Éthiopie a battu un drôle de record. Le pays de la corne africaine a planté 350 millions d’arbres en seulement douze heures. L’objectif est d’atteindre les quatre milliards d’ici fin septembre. Il y a un an, l’Inde avait aussi elle planté 66 millions d’arbres en une journée, contre 80 millions par an en France, à titre de comparaison. Une solution pour lutter contre le changement climatique, explique-t-on de part et d’autre de l’océan indien.

Des chercheurs de l’université ETH Zurich ont ainsi calculé que nous pouvions planter des arbres sur 900 millions d’hectares supplémentaires, en plus des 2,8 milliards d’hectares actuels, en excluant les surfaces déjà recouvertes de forêt ou utilisées pour l’agriculture et les villes. Cela permettrait de capturer 205 gigatonnes de carbone sur les 300 gigatonnes qui ont été ajoutées à l’atmosphère depuis le début de l’ère industrielle. La moitié des zones reboisables, selon l’étude publiée dans la revue Science, se trouvent dans six pays : Russie, États-Unis, Canada, Australie, Brésil et Chine.

Voir en ligne : l’article complet