A l’heure où l’Amazonie brûle, alerte sur les forêts françaises

, par  Association ARPENT , popularité : 30%

La surface forestière française a doublé en deux siècles. Mais en dépit de son insolente santé apparente, à l’heure où le monde a les yeux braqués sur l’Amazonie, des professionnels pointent les risques pour nos forêts - notamment à cause du sapin Douglas - et craignent que la politique forestière soit peu à peu remise en cause.

Rarement l’état d’une forêt aura autant occupé la Une des journaux. Victime de violents incendies ayant entraîné la disparition en fumée de plus de 950.000 hectares, l’Amazonie est au centre de toutes les discussions. Alors que le monde a les yeux braqués sur l’Amazonie, la forêt française affiche, elle, une progression presque insolente. Depuis le XIXème siècle, la surface forestière a même doublé.

A la mi-juillet, un article du magazine The Economist saluait même le "quatrième pays le plus boisé de l’Union européenne, après la Suisse, la Finlande et l’Espagne". L’hebdomadaire britannique, pourtant si prompt d’habitude à critiquer son voisin français, remarquait que la surface occupée par les forêts françaises avait augmenté de 7% depuis les années 1990. Mais la France n’est pas exactement irréprochable, que ce soit en Guyane... ou dans les forêts hexagonales.

Voir en ligne : l’article complet