Réensauvagement : acheter des forêts pour les rendre à la nature

, par  Association ARPENT , popularité : 64%

En 2020, les espaces totalement sauvages sont très rares

À l’échelle mondiale, on serait autour de 23%, contre 85% il y a cent ans….Pour se faire une idée, rien qu’entre 1993 et 2009, une surface sauvage équivalent à l’Inde a disparu.

Et malheureusement, la France n’est pas épargnée. Bien sûr il y a des parcs nationaux, des parcs naturels ou des zones protégées, mais sans pour autant faire de l’absence d’activité humaine une règle absolue (chasse, pêche, exploitation…).

Dans une vision concrète, on parle bien de ne pas intervenir sur l’écosystème, mais on peut quand même s’y promener, en respectant des espaces balisés, en général.
En France, une association s’engage pour réensauvager des espaces

C’est l’ASPAS (l’ASsociation pour la Protection des Animaux Sauvages). Comment font-ils ? Avec pragmatisme et efficacité ils achètent des terrains pour les rendre à la nature…tout simplement. En fait, pour la Directrice de l’ASPAS, Madline Rubin, il est urgent de ne rien faire !

En pratique, cette association a déjà acquis 1160 hectares de terrains pour en faire des « réserves de vie sauvage », dans la Drôme, les Côtes d’Armor, l’Hérault, et plus récemment le Vercors avec une surface de 500 hectares.

Voir en ligne : à écouter