En Pologne, la forêt de Bialowieza de nouveau menacée par les tronçonneuses

, par  Association ARPENT , popularité : 3%

Le gouvernement polonais vient d’autoriser la reprise des coupes forestières à Bialowieza, dans la dernière forêt primaire de plaine en Europe. De quoi raviver les craintes des écologistes, qui gardent en mémoire l’épisode de déforestation amorcé en 2016.

« Il n’y a pas de forêt pareille en Europe. Et la meilleure façon de la protéger, c’est de la laisser tranquille. » Paire de jumelles au cou, en treillis, le guide Łukasz Synowiecki entrouvre la grande porte en bois centenaire, jouxtée d’un panneau signalant un patrimoine mondial de l’Unesco. Nous voilà dans l’enceinte du parc national de Bialowieza, une zone de 10 500 hectares de forêt primaire située en Pologne orientale. Au-delà de cette zone protégée, des deux côtés de la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, s’étendent près de 150 000 hectares de végétation.

Pour accéder à la réserve du parc national, sont seulement autorisées les personnes accompagnées d’un guide certifié, comme Łukasz. C’est qu’ici règnent en maître une faune et une flore vieilles de 10 000 ans : le parc de Bialowieza abrite la dernière forêt primaire de basse altitude de tout le continent européen. Une forêt primaire, aussi appelée forêt vierge, est une zone jamais exploitée par l’humain. Celle de Bialowieza, seulement visitée par les humains de nombreuses années plus tôt, protège ainsi les derniers bisons d’Europe, entre autres espèces.

Voir en ligne : l’article complet