En Sibérie, la fonte du pergélisol est une calamité

, par  Association ARPENT , popularité : 2%

En Iakoutie, le réchauffement climatique a des effets dramatiques sur la vie locale d’une des zones habitées les plus froides au monde. Et la transformation du sol accélérera la dégradation du climat mondial.

Sur la route enneigée de Dikimdya, petit village de Iakoutie centrale à plus de 7 000 kilomètres de Moscou, le paysage de taïga laisse soudain la place à des champs au relief étrange. De chaque côté de la chaussée, les terrains sont couverts de « bosses » aux formes presque régulières. « Ces dépressions du sol s’appellent des “thermokarsts” », explique sur place Nikita Tananaev, chercheur à l’Institut du pergélisol de Iakoutsk, la capitale de la Iakoutie.
Située en Sibérie orientale, la République de Sakha — le nom officiel de la Iakoutie — est la plus grande région de Russie. Les terres de pâturage autrefois planes se déforment sous l’apparition de monticules, formés en raison du changement climatique. « Le réchauffement fait fondre la glace souterraine — qui se trouve sous la couche active du pergélisol. La forme particulière des bosses est due à la constitution même de la glace, qui s’organise en polygone », précise l’expert en hydrologie, originaire de Moscou.

Voir en ligne : l’article complet