Arbres et forêts, entre corps et cœurs

, par  Association ARPENT , popularité : 2%

Emblèmes de la biodiversité, les forêts sont devenues un symbole de la progression constante des pressions humaines sur les écosystèmes. De nouvelles attentes émergent au sein de la société, contribuant à des tensions grandissantes entre les acteurs du secteur forestier, en particulier les gestionnaires publics et privés, et le grand public.


La forêt, un espace ouvert au carrefour de multiples passions. Thibault Leroy, CC BY-NC-ND

Ces dernières années, des prises de position fortes au sujet des forêts s’affrontent par médias interposés sur des sujets clivants – la sanctuarisation de la forêt d’un côté, l’importance d’une filière du bois local de l’autre, ou encore, la gestion plus intensive ou plus paysanne des forêts.

Les échanges directs et constructifs restent malheureusement limités. Les débats pourraient-ils être facilités, les discussions ouvertes, en prenant le temps nécessaire aux définitions et aux contextualisations ?
Une stère de définitions

À la suite de la Conférence internationale sur le climat de Kyoto en 1997, un travail de collecte des définitions nationales et internationales du mot « forêt » a été initié. Après 25 années de suivi, plus de 1600 définitions différentes ont été répertoriées !

Voir en ligne : l’article complet