Changement climatique : la migration assistée des forêts divise

, par  Association ARPENT , popularité : 2%

La migration assistée, en botanique, est le fait de déplacer artificiellement des espèces d’arbres d’une zone à une autre. Face à la rapidité du changement climatique, cette méthode est mise en avant en France par l’Office national des forêts (ONF), mais des précautions doivent être prises, alerte de son côté la Société botanique de France (SBF).

Des hommes écureuils à la recherche de graines. Durant l’automne 2021, l’Office National des Forêts (ONF), organisme chargé de la gestion des forêts publiques en France, a envoyé ses grimpeurs cueilleurs collecter des graines de cèdres dans la forêt des cèdres du Lubéron, dans le Vaucluse. Cet arbre résistant au changement climatique et apprécié pour ses qualités dans la construction et le mobilier pourrait être planté plus au nord, dans une démarche de migration assistée.

Un enjeu vital, alors que depuis 2018, 300 000 hectares de forêts sur le sol métropolitain subissent un dépérissement lié au changement climatique et aux bioagresseurs. Mais cette démarche de migration assistée, saluée par tous, ne doit pas prendre le risque de se tourner vers des espèces extracontinentales, alerte la Société Botanique de France (SBF) qui a publié un livre blanc sur le sujet début décembre.

Voir en ligne : l’article complet